catsEnglish catsDeutsch catsFrancais

Les signes que votre chat pourrait avoir été empoisonné

Parce que les chats sont des explorateurs, ils se retrouvent souvent sans le savoir en présence de substances qui peuvent être très nocives pour eux. C’est pourquoi, l’empoisonnement accidentel et l’ingestion de substances toxiques sont un problème fréquent chez les chats et autres animaux domestiques.

Quand un chat a été empoisonné, l’étendue de l’intoxication sera directement liée à ce qui a été ingéré, à la quantité consommé, et au laps de temps qu’il a fallu avant l’administration du traitement. En général, plus le traitement est rapidement reçu, moins l’impact sur la santé sera important. Ce n’est pas une règle absolue, néanmoins - dans certains cas, la rapidité d’administration du traitement ne change rien à l’issue de l’empoisonnement.

Si votre chat ingère du poison ou une substance toxique, procurer lui aussitôt les soins adéquats - et ce même s’il ne semble pas être malade. Certaines substances ont des effets à retardement. Encore une fois, plus vite vous traiterez votre animal de compagnie, moins il sera en danger.

Les signes d’intoxication varient en fonction de la substance, mais il y a des symptômes communs qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Il s’agit notamment d’un manque d’appétit, de vomissements, d’une léthargie, de difficultés pour respirer, d’une absence brutale de coordination, de trébuchage ou d’une attaque.

Lorsque vous rendez visite au vétérinaire suite à une suspicion d’empoisonnement, apportez des échantillons d’urine, de fèces ou de vomit, si votre chat a régurgité. Ceux-ci peuvent être analysés pour déterminer le type de poison mis en cause et fournir de précieux indices pour un bon diagnostic, sauf si vous avez vu ce que votre animal a ingéré. Il existe des tests diagnostiques pour certains types d’intoxication – l’ingestion d’antigel, par exemple - mais pas pour beaucoup d’autres.

Dans d’autres cas, un examen physique peut fournir des pistes quant au type d’empoisonnement, tandis que des analyses de sang et/ou d’urine peuvent fournir de très précieux indices. Quand il y a une forte suspicion, le vétérinaire peut choisir d’administrer un antidote avant même de confirmer l’origine de la substance ingérée. Cela sera non seulement thérapeutique, mais aussi diagnostique.


Lorsque vous soupçonnez une intoxication, vous pouvez avoir recours à certaines précautions minimes. Par exemple, si votre chat a été exposé à un produit au niveau cutané, vous pouvez le baigner avec un savon doux et de l’eau chaude pour éviter qu’il n’absorbe toutes nouvelles toxines. Toutefois, vous ne devriez jamais tenter de le faire vomir, sauf sous instructions directes d’un vétérinaire. Votre vétérinaire pourrait également vous recommander de lui donner du charbon actif afin d’absorber les toxines - une fois encore, n’agissez que sous ordre formel.

Toutefois, la meilleure façon de protéger votre animal de compagnie est d’éliminer les dangers potentiels de son environnement. Cela implique de jetez un bon œil sur les plantes à l’intérieur et l’extérieur, ainsi que sur les différents produits chimiques présents dans votre maison - des nettoyants aux médicaments en passant par tout ce à quoi votre chat pourrait bien avoir accès. Prenant le même soin pour votre chat que lorsque vous avez préparer la venue de votre enfant en veillant à ce qu’aucune de ces tragiques situations ne se produisent.

Privacy Policy